Eaux-fortes de Rembrandt

Les donations Eberhard W. Kornfeld

Hauptbau, Zwischengeschoss / 17.10.2020–24.01.2021 / Commissaire : Ariane Mensger

Après une première donation substantielle d’eaux-fortes de Rembrandt en 2007, le collectionneur bernois Eberhard W. Kornfeld offre 31 œuvres supplémentaires au Kunstmuseum Basel. Environ 70 feuilles provenant de ces deux donations sont présentées dans le cadre de l’exposition Eaux-fortes de Rembrandt à l’entresol du Hauptbau parallèlement à la grande exposition temporaire L’Orient de Rembrandt.

De son vivant déjà, Rembrandt Harmensz. van Rijn (1606-1669) jouit d’une grande estime non seulement grâce à ses peintures, mais aussi à ses gravures à l’eau-forte. Pour nombre d’amateurs d’art, ces eaux-fortes relèvent même d’un véritable exploit : le maniement unique de cette technique graphique par Rembrandt – l’intervention de différents procédés, le traitement répété des matrices et les variations presque infinies en résultant – fait de chaque gravure une pièce de collection convoitée. Les premières collections virent d’ailleurs le jour dès le XVII e siècle et, aujourd’hui encore, des épreuves rares et de qualité atteignent des sommes considérables sur le marché de l’art.

Eberhard W. Kornfeld, commissaire priseur et collectionneur bernois, est un connaisseur averti de Rembrandt. Depuis ses débuts à la maison de ventes aux enchères Gutekunst und Klipstein à la fin des années 1940, il se consacre à cet artiste et constitue sa propre collection d’eaux-fortes de Rembrandt. En 2007, il lègue la plus grande partie de ce fonds au Kupferstichkabinett (cabinet des arts graphiques) du Kunstmuseum Basel dans le cadre d’une donation substantielle. Une seconde donation a lieu en 2019. Kornfeld, qui dispose toujours d’un droit de jouissance à vie sur ces œuvres, confie qu’il ne se passe pas une semaine sans qu’il ne sorte les eaux-fortes pour les étudier. L’exposition, qui présente les 31 œuvres de la seconde donation pour la première fois au public, rend hommage à cet engagement renouvelé et désintéressé en faveur de la Öffentliche Kunstsammlung (collection publique bâloise). Ces œuvres s’accompagnent d’eaux-fortes provenant à la fois de la première donation et de nos fonds. Il s’agit là de souligner à quel point les différents pans de la collection se complètent bien.

Le total d’environ 70 feuilles sélectionnées pour l’exposition offre un panorama qui rend manifeste sous toutes ses facettes la remarquable habileté de Rembrandt comme graveur. Des exemples choisis révèlent les filigranes des récentes acquisitions qui jouent un rôle important pour l’évaluation et la datation des gravures aujourd’hui. D’autres exemples montrent la provenance de ces œuvres issues en partie de collections célèbres.